Contactez-nous01 39 34 30 00
» » Notre Histoire

Exporter en pdf  Exporter en pdf
Notre Histoire


Création initiale  1849

 

Construction de la première maison bourgeoise édifiée sur l'actuel terrain du centre. Cette maison, nommée "Bon Accueil" était communément appelée "le petit château". Deux maires ont successivement habité cette demeure.

 

1875

Une seconde maison fut construite. Les familles Rodier (les tissus), Meunier (les chocolats) et Lesieur (les huiles) y élirent domicile.

 

 

1914-1918

Durant la première guerre mondiale, la Préfecture du département de la Seine, sensibilisée au « mal social de la tuberculose » par les dispensaires où étaient dépistés les malades, élabore un plan comprenant la création d’établissements spécialisés (sanatoriums) destinés aux personnes atteintes de cette affection.

Parallèlement, une association d’utilité publique, créée en 1916 : « L’œuvre des maisons de convalescence franco-américaines » offre au département de la Seine d’équiper, à ses frais, 400 lits de cure pour ces malades. Présidée par Edith WHARTON, l’association signale au département un certain nombre de propriétés comme susceptibles de permettre l’aménagement de sanatoriums compte tenu de leur situation géographique et climatique.

 

 

1921

 

Création de l'établissement de soins

Après la première guerre mondiale, les deux propriétés, repérées par l'œuvre des maisons de convalescences franco-américaines, furent vendues au département de la Seine qui les reconvertit en établissements de soins pour malades tuberculeux.

L'œuvre finança les travaux, les aménagements, le mobilier et les équipements nécessaires au fonctionnement : " Bon Accueil" servit de préventorium pour les enfants et "Belle Alliance" fut transformée en sanatorium pour adultes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1937

. Le centre est géré jusqu'en 1937 par l'office public d'hygiène sociale, organisme créé à l’intérieur du département de la Seine pour lutter contre les maladies transmissibles, dont la tuberculose.

 

 

1939/1945

. "Bon Accueil" fût détruit lors de la seconde guerre mondiale.

 

Principales restructurations entreprises
depuis la création du centre de post-cure

 

1960

. Faisant suite à la loi de réorganisation de la région parisienne, l'ensemble de la propriété "Belle Alliance" tout comme la propriété de la Tuyolle, est dévolu au Sanatorium G. Guinon à Taverny (95). "Belle Alliance" devient officiellement un centre de post-cure. Les convalescents restent longtemps au centre ; à leur sortie, il leur est difficile, voire impossible, de reprendre leur ancien métier. "Belle Alliance" propose aux patients de post-cure qui le souhaitent de participer à des ateliers de réentraînement au travail qui préfigurent les activités actuelles de l'établissement.

. 57 lits sont réservés aux malades stabilisés hommes.

. Ouverture de 2 sections rééducatives :  une section de câbleurs soudeurs avec notions de radio-électricité - une section d'employée de bureau avec notions de comptabilité élémentaire et de dactylographie.

 

 

1963

. Construction d'un premier bâtiment "Câblage" comprenant 3 salles.

 

 

1969

. Construction d'un deuxième bâtiment "Loisir" nommé le "Mini club" comprenant 3 pièces.

 

 

1974

. Le sanatorium de TAVERNY est érigé en Etablissement Public (EP) et devient un établissement d’hospitalisation à caractère interdépartemental relevant de la loi du 31/12/1970 modifiée portant réforme hospitalière : le centre médical de la Tuyolle.

 Le centre Belle Alliance fonctionne comme :

- centre de post-cure avec rééducation fonctionnelle et réadaptation professionnelle,

- établissement annexe, Service Non Personnalisé (SNP) de l’hôpital de la Tuyolle à Taverny.

 

 

 

1975

Création du CRP

La loi n°75-535 du 30/06/1975 relative aux établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS), dispose que les services ou établissements sociaux et médico-sociaux, non dotés de la personnalité morale (c’est le cas du SNP Belle Alliance), doivent être érigés en établissement public avant le 30/06/1990.

"Belle Alliance" devient un centre de rééducation professionnelle (CRP) dispensant des formations qualifiantes de niveaux 4 et 5 des secteurs industriel et commercial.

 

 

1978

Ouverture de la première section de Montage Câblage en Electronique Professionnelle (MCEP) conduisant à un titre de niveau V du ministère du travail.

 

 

1979

Construction du pavillon "Commercial", comprenant deux salles, une en rez-de-chaussée et une en étage, et d'une salle de dactylographie.

 

 

1981

Ouverture de la première formation tertiaire d'Employé de Service Commercial (ESC) conduisant à un titre de niveau V du ministère du travail.

 

 

1985

Ouverture de la première session de Technicien en Electronique et Informatique Industrielle (TEII) conduisant à un titre de niveau IV du ministère du travail.

Création des premières chambres à 2 lits à l'internat du château.

 Apparition du premier micro-ordinateur dans les formations

 

 

1987

Acquisition du pavillon "Le Verger" à Groslay à proximité de la gare à destination de l'internat des femmes, soit 6 chambres (2 à un lit et 4 à deux lits) pour un total de 10 places.

 

 

1990

Au moment où se pose le problème de l'érection du centre Belle Alliance en Etablissement Public, l’acte de création d’un EP (entité juridique) ne résulte plus (comme avant la décentralisation) d’un arrêté préfectoral, mais d’une délibération de la ou des collectivités territoriales intéressées.

En effet, l’EP étant un mode d’exécution du service public local, il n’aurait pas été cohérent de maintenir l’intervention de l’autorité compétente de l’Etat telle qu’elle était auparavant organisée pour créer l’établissement public local, alors qu’était reconnu aux collectivités territoriales le droit à la libre administration et donc au choix des moyens d’intervention.

Sept collectivités territoriales ont été sollicitées. Seule la commune de Taverny a répondu positivement.

Avril 1990 : Délibération du conseil d’administration du centre médical de la Tuyolle relative à l’érection de Belle Alliance en EP.

Juin 1990(22)  : Le Conseil  Municipal  de la ville de Taverny  propose l’érection de Belle Alliance en EP communal.

Juin 1990(27) : le Conseil d’administration du centre médical de la Tuyolle agrée l’ érection du centre Belle Alliance en EP social autonome à caractère communal de Taverny.

 

 

1991

Ouverture de la première session de Technicien en Commerce d'Objets d'Art (TCOA) conduisant à un titre de niveau IV.

Suppression du "Mini club" et transformation en salle de formation pour accueillir les stagiaires TCOA.

 

 

1992

Adhésion à la Fédération des associations gestionnaires et des établissements de réadaptation pour handicapés (Fagerh).

 

 

1995

Adhésion à l'association loi 1901 "EPSR Privée 95" en qualité de membre fondateur. Construction de nouveaux bâtiments : 2 nouvelles salles de formation (Energie, Tremplin) et 2 nouveaux bureaux (gestion des formations) à proximité du bois.

 Mise en service du court de tennis et du mur d'escalade.

 

 

 

1998

. Premier projet d’établissement prévu pour la période 1998-2002, portant sur 4 axes :

- Communication : se faire connaître auprès des orienteurs -prescripteurs et des partenaires médico-sociaux ;

- Partenariat : avec les entreprises, l'ANPE et les EPSR ;

- L’offre de formation : modularisation des formations qualifiantes, ouverture de nouveaux dispositifs, augmentation de capacité d'accueil, …. ;

-L’organisation interne et les conditions de travail : accès à Internet, réfection des locaux, bureaux, château, self, …

 

 

1999

Premiers travaux d'aménagement pour l'accessibilité.

 

 

2000

Création du service de préorientation "Plateforme 95" afin d'accompagner les travailleurs handicapés à l'élaboration d'un projet socio-professionnel.

 

 

2001

Création de l'espace bilan de compétences.

 

 

2002

. Deuxième projet d'établissement couvrant la période 2002-2006  prévoyant :

- La concertation de l'offre de formations des CRP du Val d'Oise.

- La réaffirmation du CRP comme Etablissement Social et Médico-Social : renforcement de l'équipe médico-psycho-sociale (mps), articulation des services mps et pédagogique.

- L'évolution du dispositif de formation existant : diminution des places de formation qualifiante, augmentation des places de préorientation, création d’une formation d’Auxiliaire de Vie Sociale (AVS) ouverte à un public non reconnu « Travailleur Handicapé ».

- La création d'un dispositif d’éducation professionnelle (DEP) pour les jeunes de 16 à 20 ans, à moyens constants en lieu et place d’un IMPRO dont la finalisation s’avère impossible par redéploiement.

- La signature d'une convention de partenariat avec la CNAV pour l’évaluation de l’autonomie des retraités de la CNAV désirant se maintenir à leur domicile.

- L'ouverture d'une prestation de bilan de compétences.

- L'externalisation de l'internat.

- L'ouverture du centre sur la ville de Groslay.

 

 

2003

Belle Alliance est rattaché à la ville de Groslay et le Maire de Groslay devient le président du Conseil d'Administration.

Création du dispositif d'éducation professionnelle (DEP) pour des jeunes handicapés de 16 à 20 ans.

 

 

2004

Création de la formation diplômante d'Etat d'Auxiliaire de vie sociale (AVS) agréée par la DRASS.

  Création de la première chambre pour personne à mobilité réduite.

 

 

2005

Externalisation de l'internat par la location d'appartements en ville.

 

 

2006

 

Création d'un service de visites à domicile pour l'évaluation des besoins de compensation de perte d'autonomie des personnes âgées et handicapées, retraités de la CNAV.

 Création de l'Espace Projet Personnalisé d'Insertion (EPPI) dans le cadre élargi de la préorientation d'une durée de 60 jours ventilés sur une année.

 

 

2007

Troisième projet d'établissement 2007-2011 présentant 2 axes

-Parfaire l’existant du CRP en terminant de l’intégrer dans la loi 2002-2 (travail sur l’évaluation et les nouvelles règles budgétaires et comptables) ; en l’intégrant dans la loi 2005-102 (convention avec la MDPH du Val d’Oise  en matière d’évaluation ; accueil à temps partiel ou discontinu ; politique concertée avec les établissements de formation de droit commun) ; en consolidant le travail interdisciplinaire.

-Développer de nouveaux services avec le souci de travailler
en complémentarité avec les dispositifs existants pour répondre à des besoins repérés sur le département ; anticiper sur le désengagement éventuel du financement du CRP par la sécurité sociale ; impulser une dynamique au sein du personnel.

 

 

2008

En accord avec la loi 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale : mise en œuvre de la première évaluation interne réalisée par l’ensemble des personnels suivant une méthodologie et un guide développés par la Fagerh.

 

 

2009

Création du Service Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés (SAMSAH) « Horizon-95 » à destination des personnes atteintes de troubles psychiques, domiciliées sur la Vallée de Montmorency, pour une capacité d’accueil de 66 places.

L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter - posez vos questions à l’administrateur du site